Felicia Pickard (2010)

Après avoir obtenu sa bourse, Mme Pickard a entamé des études en médecine à l’Université Memorial de St Johns, Terre-Neuve-et-Labrador. Elle est actuellement dans sa deuxième année et devrait bientôt terminer sa thèse de maîtrise.
Mme Pickard a récemment été sélectionnée comme lauréate de la médaille du Jubilé de diamant de Sa Majesté la reine Elizabeth II dans le cadre du Prix du Duc d’Édimbourg, en reconnaissance de son travail en tant que bénévole.

Nova Scotia, New Brunswick Experts Meet to Plan Regional Area Network: “A new kind of country”

Il n'y a pas de traduction disponible.

Fredericton, November 22, 2012 -- A meeting between networking leaders from New Brunswick and Nova Scotia in Sackville on November 28th will help decide on methods to interlink high-speed networks, within and between the provinces.

“We are envisioning a new national dream,” said Gary Stairs, President of Fredericton-based Stellar Learning Strategies and Vice President, i-CANADA. “Our region is leading the development of a new Canada - one suited to the 21st Century. We are going to sketch out a plan to create an equitable high-bandwidth regional community, bringing ultra-high-speed service to homes and businesses throughout the twin provinces.”

COMMENTAIRE dans le Telegraph Journal du 30 octobre 2012

Il n'y a pas de traduction disponible.

Un COMMENTAIRE intitulé « Foundation  Funds Best and Brightest » est paru dans l’édition du 30 octobre 2012 du Telegraph Journal. J’ai envoyé l’article le 4 octobre, mais de toute évidence il n’était pas le seul en lice. L’article a néanmoins fait l’objet d’observations et de commentaires positifs.

Voici la traduction des premiers paragraphes de ce commentaire :

Les meilleurs et les plus brillants

Qu’ont en commun Measha Brueggergosman (soprano de renom international), Sheree Fitch (auteure canadienne de livres pour enfants) et Roger Lord (pianiste de renom international)?

Que peuvent bien avoir en commun le président-directeur général de la clinique Mayo de Rochester (Minnesota), un chercheur en astronomie du Naval Research Laboratory de Washington (D.C.) et un juriste réputé de Saint John au Nouveau-Brunswick?

En fait, ils sont tous originaires du Nouveau-Brunswick et sont tous lauréats d’une bourse de la Fondation O’Brien.

Probablement un des secrets les mieux gardés du Nouveau-Brunswick, la Fondation O’Brien est un des rares organismes à appuyer financièrement les diplômés de cette province. Chacune des personnalités mentionnées ci-dessus a en effet eu la chance de recevoir une bourse qui l’a aidé à poursuivre sa carrière et atteindre de tels sommets.

De 1975 à 2012, pas moins de 280 étudiants ont bénéficié d’une bourse de la Fondation, pour un total de 1 382 000 $.

Une titulaire d’une bourse O’Brien reçoit une bourse Banting

lynne-gouliquer_frLynne Gouliquer fait figure de précurseur à l’Université St Thomas et au Nouveau-Brunswick en obtenant une des 23 bourses Banting du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Cet honneur représente un triomphe professionnel pour Mme Gouliquer et une reconnaissance des travaux sur le vieillissement réalisés à l’Université St Thomas.

Mme Gouliquer étudie la résilience de la population vieillissante et plus particulièrement celle des 90 ans et plus (les doyens des aînés, comme elle les appelle). « Je crois que ces personnes ont beaucoup à nous apprendre, déclare la boursière. Je prévois mener une étude qualitative et St Thomas est l’établissement idéal pour ce type de travaux. »

Publish modules to the "offcanvas" position.